Topinambour

Générale :

Plante vivace rhizomateuse ayant un cycle annuel, plante dicotylédone, peut atteindre 3-4 m de haut avec de fortes tiges très robustes, plante de jours courts, soumise à une photopériode de 9-10hrs et à une température supérieure à 17 degré Celsius (climat froid).

Parties comestibles :

Ses tubercules qui sont des rhizomes tubérisés et les jeunes feuilles que certains mangent comme des épinards.

Description

Nom Latin :

Helianthus tuberosus

Nom Français :

Truffe du Canada, artichaut de Jérusalem

Nom anglais :

Jerusalem Artichoke

Propriétés :

Peu calorique, pauvre en sodium, source de fibres, de fer et de thiamine (appartient aux vitamines du groupe B). Elle convient parfaitement aux diabétiques.

Consommation :

Je n’arrive pas à trouver de consommation per capita du tout pour le topinambour. Lors de la 2e Guerre mondiale, il a remplacé la pomme de terre, car non rationné puis il est tombé dans l’oubli et la défaveur. Depuis les années 80, il refait son chemin vers les tables des plus grands gourmets, comme un aliment délicat et bourré de vitamines et minéraux.

Stockage :

Dans la tourbe et malgré cela, il est conseillé de consommer le topinambour rapidement (2-3 jours) après l’arrachage.

Conservation :

Les tubercules peuvent être conservés de 3-6 mois s’ils sont enterrés dans un lieu où la température ambiante avoisine le 0 degré Celsius avec un taux d’humidité constant de 90%.

Conditionnement :

Le topinambour doit être rapidement mit au froid et ne doit pas rester à la chaleur, si c’est possible à l’automne.

Récolte

Bourrache
Pensées sauvages

D’autres beautés…

Menu